Actualités Les sections Comité Directeur Historique Nos Partenaires
Page d'accueil Comité Directeur Assemblée générale 2005

Comité Directeur


Assemblée générale 2018 Assemblée générale 2017 Assemblée générale 2016 Assemblée générale 2015 Assemblée générale 2014 Assemblée générale 2013 Assemblée générale 2012 Assemblée générale 2011 Assemblée générale 2010 Assemblée générale 2008 Assemblée générale 2007 Assemblée générale 2006 Assemblée générale 2005

Allo Rhodia 2003 - 2019 - Infos

AG du 19/12/2005

Compte rendu [article SJ / LDL]

L'AG 2005

clic sur la photo

Assemblée générale du Rhodia Club Omnisports au Sémaphore de Roussillon
C’est à Roussillon que se tenait cette année l’assemblée générale annuelle du Rhodia Club Omnisports. Bientôt 80 ans que le club existe. Né en 1927, il est au temps de Rhône Poulenc l’embryon de 3 sections et de quelques dizaines de sportifs. Aujourd’hui il est devenu un tout premier club de France avec 3718 licenciés pour 17 sections sportives. On a surtout parlé et débattu de finances au cours de la soirée. L’heure se voulait grave et le ton solennel. A son discours d’ouverture le président Girard à posé la question de savoir quel allait être l’avenir de cette véritable institution associative et sportive en Pays Roussillonnais. Le directeur Patrick Barnaud, en mettant à l’honneur Antoine Caetano et Robert Roux, deux personnalités du club, donnait un contexte historique et faisait ainsi appel à la mémoire collective pour que vive et surtout survivre le Rhodia Club. Les dirigeants avaient conviés les maires des 4 communes qui soutiennent financièrement le club. Historiquement c’est depuis 1964 que Péage de Roussillon, Roussillon, Salaise et Saint Maurice l’Exil attribuent des subventions. A partir de 1985 la part des subventions municipales croit parallèlement à la baisse de celles du comité d’entreprise du Rhodia. En 2003, la subvention du C.E. a atteint le niveau 0. Cela ne s’est pas fait sans conséquences et à occasionné un déficit structurel de 42 000 €. Conséquences : le fonds de roulement qui jusqu’à 2000 était important (en prévision de remises à niveaux ou en état d’installations vieillissantes) a servit en partie à épongé ce déficit. Depuis 4 saisons les demandes d’aides concernant l’achat de gros matériels, l’investissement, la formation d’éducateurs, la qualification aux championnats nationaux sont soit refusées ou revues à la baisse. Pour la saison écoulée les comptes certifiés laissent apparaître un boni de 6084 €. Pour autant le déficit chronique de 42 000 € crève depuis 3 saisons le budget et la situation ne peut perdurer. C’est donc une remise en causse profonde qui s’est posée aux dirigeants. Une commission interne composée de responsables des différentes sections à permit de faire un état des lieux et d’envisager des solutions. L'augmentation des cotisations gérées par la structure omnisports (section enfants et Rhodia Forme). Augmenter le nombre d'adhérents de Rhodia Forme qui connait un grand succès. Il est envisagé de solliciter plus de subventions auprès de la C.A.F., Jeunesse et sport, conseil général de l’Isère, Rhône Pluriel ou même des fonds européens (au niveau de sport handicap). Une certitude de cette commission c’est que le fonctionnement du Rhodia Club tel qu’il est reste la meilleure solution au regard de ce qu’il en coûterait si il s’agissait d’une gestion municipale, inter-municipale ou cantonale. Il apparaît donc comme indispensable une augmentation des aides des communes. Mais aussi de faire intervenir la communauté de communes. Son président Francis Charvet s’en défendra de pouvoir le faire aussi aisément que cela semble possible. Il s’agit respecter le cadre législatif. Un consensus se dégage de ces débats : faire participer au financement, suivant une quote-part à établir, les communes qui indirectement bénéficient des structures du Rhodia. En effet au fil des années la part de licenciés hors de la communauté de communes à considérablement augmenté. C’est donc pour les dirigeants mais aussi les représentants des 4 communes bailleurs une piste à privilégiée. La soirée était aussi l’occasion de dresser les bilans et de procéder aux diverses récompenses. Ce fût fait pour la grande fierté des sportifs ainsi mis à l’honneur. Pour autant le débat va se poursuivre entre le bureau du Rhodia Club et les élus de l’ensemble des communes du Pays Roussillonnais pour ce qui concerne les subventions.

SJ

Mis à l'honneur

clic sur la photo



Rhodia Club Omnisports
102 route nationale 7
B.P. 344
38555 Salaise sur Sanne Cedex