Actualités Les sections Comité Directeur Historique Nos Partenaires
Page d'accueil Comité Directeur Assemblée générale 2017

Comité Directeur


Assemblée générale 2017 Assemblée générale 2016 Assemblée générale 2015 Assemblée générale 2014 Assemblée générale 2013 Assemblée générale 2012 Assemblée générale 2011 Assemblée générale 2010 Assemblée générale 2008 Assemblée générale 2007 Assemblée générale 2006 Assemblée générale 2005

Allo Rhodia 2003 - 2018 - Infos

Assemblée générale 2017 - 26/03/2018

89 Assemblée générale du Rhodia Club Omnisport

Lundi 26 mars 2018 se tenait en soirée la 89 éme Assemblée Générale du Rhodia Club Omnisports à Salaise sur Sanne.

Au démarrage de l’AG et projeté sur le grand écran un film mettait à l’honneur la section natation qui est le club comptant le plus de licenciés (435 sur un total global de 3338 toutes sections confondues).
Au déroulé de l’assemblée et des prises de parole successives on pouvait y voir comme une métaphore puisqu’il s’agit pour le Rhodia Club Omnisports de prendre le bon courant pour s’éviter de prendre l’eau.

Depuis 2 ans une inflexion est prise pour que l’entité, d’un point de vue comptable, trouve des solutions de financement en subsistion des subventions qui d’année en année baissent et ce de manière pyramidale au niveau national.
De par son ancrage fort et historique (depuis 1927) le Rhodia Club Omnisports peut compter sur le soutien des communes partenaires et de la CCPR qui contribuent à hauteur de 63 % du budget global dont une partie est utilisée en délégation de services (piscines, entretien installations).
Son rayonnement dans tout le bassin du Pays Roussillonnais assure à ses pratiquants la mise à disposition d’infrastructures de qualité.
La CCPR par la voix de son président Francis Charvet, fait valoir la livraison prochaine du nouveau stade d’athlétisme financé à 40 % par la CCPR (réhabilitation du stade Frédéric Mistral).

Pour autant les dirigeants, et de manière générale toutes les bonnes volontés, soucieux des finances pour les années à venir, ne se contentent pas de réflexions mais entendent par des mesures en cours et / ou à venir, accompagner la mutation du Rhodia Club Omnisports.

Cela se traduit dans les faits par :
- Un audit interne avec l’aide d’un intervenant consultant et formateur en la personne de Quentin Willems, qui s’est entretenu avec les dirigeants des 14 clubs. Leur a aussi organisé des rencontres et permis d’échanger entres eux.
Cet audit a pour but établir un schéma directeur d’actions à entreprendre pour trouver de nouvelles recettes et être moins dépendant des subventions publiques.
- Un autre audit, qui lui est demandé par les 4 communes partenaires.
Gilles Vial, maire de Salaise sur Sanne, précise qu’il s’agit de rassurer les financeurs et de permettre une concertation entre les 4 communes.
Le but étant de bâtir une politique sportive cohérente et coactive pour préparer le Rhodia Club à trouver d’autres recettes.
Le résultat de cet audit initié par les 4 communes (Salaise, Roussillon, Péage et St Maurice) sera suivit par la CCPR.
- A noter qu’un contrôle URSSAF est programmé. Cela pourra produire de la matière dans le cadre de la réflexion actuelle.

D’entrée François Jaffré, président du Rhodia Club, avait mis l’accent sur la réalité du « toujours plus » de normes et donc de contraintes.
Fier du Rhodia dans sa globalité, pour ce qu’il représente historiquement, pour son rayonnement dans le domaine sportif, pour l’engagement humain de ses dirigeants, ses membres et ses nombreux bénévoles. Mais aussi conscient de la nécessité d’être en phase avec l’évolution de la société. « Bien qu’accablé de normes, parfois incohérentes nous avons un travail fondamental et éducatif auprès de nos jeunes. Pour les aider, les éduquer à la citoyenneté, leur donner un projet de vie nous devons rendre le sport créatif ».

Par nature l’assemblée générale est l’occasion de bilans.
Le financier (+7756,83 €), approuvé par le commissaire aux comptes, est positif et reflète les efforts entrepris ces dernières années pour la pérennité du Rhodia Club.
Le bilan sportif est évoqué et souligné pour certains sports par la remise de récompenses à ses pratiquants.

Laurent Montérémal directeur sportif, interpelle et amène à la réflexion en présentant et commentant certaines statistiques.
Par exemple sur la répartition des adhérents par âge il est net qu’il y a un travail à faire pour attirer les 16 – 20 ans qui ne représente que 9% des effectifs.
De même une autre piste est évoquée, c’est celle de la gente féminine qui plafonne à 36 %.
Le directeur met aussi l’accent sur la volonté du Rhodia Club à accueillir des stagiaires puisque pour la saison écoulée ce sont 21 jeunes qui ont pu en profiter.
En formation collective d’agent de projet associatif il y a eu 10 participants de 6 clubs à participer.
Laurent Montérémal fait un rappel sur le bon déroulement courant mai 2017 du colloque « Quel sport demain sur notre territoire ? »
(voir la page spéciale)
Pour évoquer les difficultés financières des clubs il cite en exemple le RAM (Rhodia Arts martiaux) qui a du cesser ses activités tout en saluant la création du nouveau club Rhodia Club Judo

Quelques personnes dans l’assemblée se sont exprimées ainsi que les différents élus présents et si comme à l’accoutumée l’assemblée s’est finie par le pot de l’amitié, on ressent un resserrement autour de ce projet commun de mutation.
Après tout il s'agit d'évolution et non de révolution et puis le Rhodia Club Omnisports qui en est à sa 91 ème année entend bien fêter ses 100 ans !

Sylvain Jolas

Ils ont dit ...

Gilles Vial, maire de Salaise sur Sanne
« Nous avons initié un audit pour avoir une politique sportive cohérente. Le sport doit être pour tous : jeunes et moins jeunes. C’est aussi pour cela que nous aidons le Rhodia Club».

André Mondange, adjoint aux sports à la mairie de St Maurice l’Exil
« Les élus doivent être attentif la mutualisation des clubs. Si un jeune vient pour jouer au basket dans notre commune nous n’hésitons pas à l’orienter vers le Rhodia et sa section basket ».

Francis Charvet, président de la CCPR
« La CCPR déjà très engagée, ne serait-ce que par son soutient auprès du Sport Handicap, est attentive à la pratique large du sport pour tous et aux outils, comme par exemple la prochaine livraison du nouveau stade d’athlétisme, qui le permette ».

Dominique Lhermet, adjointe aux affaires sociales à la marie de Péage de Roussillon
« A travers mes propres enfants je sais combien le sport est important pour les repères qu’il apporte à un jeune. Aujourd’hui je suis inquiète quand je vois l’évolution de la société et c’est pour cela que plus que tout le sport doit être un vecteur de sociabilité ».

Laurent Montérémal, directeur sportif du Rhodia Club Omnisports
« Le Rhodia a toujours cette vocation de sport pour tous. Il répond aux besoins dès le plus jeune âge jusqu'à un âge plus avancé. Un des axes de travail sur lequel nous nous sommes penché c'est que si le sport reste synonyme de compétitions on travaille aussi à l'ouverture aux personnes éloignées de la pratique sportive : Sport santé, sport bien être, féminine et dans le cadre de la politique de la ville ».

Loïc Corbet, président du tennis de table
« Nous ne sommes pas au Rhodia club pour les subventions, c’est aussi pour aider ! ».

Jocelyne Perron, présidente de la mini-section
« J’ai été ravie que les présidents se retrouvent pour des discussions positives avec l’aide de l’intervenant. La mutation au Rhodia club viendra par la mutualisation des moyens et des énergies ».

Les récompenses de l'AG

Tout savoir sur l'Assemblée ...



Rhodia Club Omnisports
102 route nationale 7
B.P. 344
38555 Salaise sur Sanne Cedex